La chambre Gypsy, au premier étage de la Villa Louis, est l’une des trois chambres du premier étage donnant sur la mer. On peut le dire, c’est la chambre des rois. Au centre de la terrasse, elle trône majestueusement et n’attend que vous. Les fenêtres immenses découvre, même en position allongées l’horizon bleue qui soulagera tous vox maux et apaisera tous vos troubles.

Le balcon terrasse vous offre une vue imprenable sur la mer et ses étendues de sable. Une petite salle d’eau vous sera utile pour les petites toilettes. Belle hauteur sous plafond et aisance dans cette pièce de 15 m2, pour vous sentir à la fois dans votre chambre et dans un petit salon. Véritable havre de paix …

Gypsy, le roi et la reine, ce sera vous

Gypsy parce que je ne s’en rien mais vraiment ça sonne comme un torse semi nu, couvert d’une robe de chambre et de chaussettes blanches. Une chaîne en or qui brille, une moustache comme Jasmin. Allongé en PLS, la paume de votre main droite soutenant votre tête, scrutant l’horizon béatement, laissant vos pensées divaguer jusqu’à l’infinie de votre imaginaire.

Une si grande chambre pour nous ?

Seul ou en couple, c’est vrai que cette chambre est fat. De quoi y rester cloîtrer comme au monastère de Valogne en attendant la rémission d’une vie urbaine trop tourmentée à laquelle vous avez enfin pu vous arrachez, dans la douleur certes, mais pas sans panache. Vous entendez encore votre patron s’émerveiller de votre soudaine audace à lui annoncer vos quelques jours de congés, après 6 ans de boîte. Vous souriez. Mais tout ça est loin, car la vue imprenable sur la mer et l’odeur alléchante d’une poêlée de coquille saint Jacques s’immisce déjà dans votre tête et vous fais déglutir de plaisir.

Un mobilier authentique, pour un un décor unique

Le mobilier est d’époque et de famille. Rien n’est laissé au hasard. Mais le hasard fait bien les choses. Alors tant mieux. Parce que bon, une si grande chambre sans meuble ça aurait fait un peu vide. Donc on l’a meublé. vous pourrez ranger toutes vos affaires sans problèmes.